Revue de La Fashion Week Tunis 2016

La huitième édition de la Fashion Week de Tunis 2016 a eu lieu du 25 au 28 Mai dans un lieu prestigieux et historique : L’amphithéâtre de Carthage de Tunis. la programmation incluait des défilés de mode et des expositions artistiques qui étaient clôturés par leConcours Elite Model Look. Les mannequins ont été maquillés par la marque internationale Mac et coiffés  par la marque de luxe « Bumble and Bumble ».  Pour cette édition, c’est le thème du « Chaabi Chic »  qui a été mis à l’honneur. Voici une revue  de laFashion Week et aux défilés  auxquels on  a assistés :

Day 1:

Les lauréats du Prix Khomsa d’Or ont inauguré la fashion week une idée pas vraiment adéquate pour débuter une Fashion Week, mais simplement diplomate,  suivi par le designer Achraf Baccouch  qui a présenté une collection d’artisanat revisité.

Après la partie consacrée à l’artisanat, c’est autour des marques industrielles de défiler suivie par Stellana .

La marque Stellena a fait la surprise avec sa nouvelle collection de Luxe pour enfants, Tutu et Couleurs étaient au rendez-vous et des petits bouts de choux qui défilaient, Original !!

STELLANNA:

On a eu un gros coup de cœur pour la collection de Stellanna…..  S’inspirant de l’univers de la danse classique, du tutu et de la mode décalée, la créatrice voudrait faire évoluer les codes vestimentaires mères-filles.

Elle a choisi le tutu, le sequin, la mousseline pour imaginer un univers féerique, étoilé, fait de matières chics, nobles, dans l’air du temps.

Day 2: 

Naco :

Le fameux créateur français Naco présente sa collection unisexe « No God No Master »  et surprend le public avec ses créations. Des habits qui sortent de l’ordinaire, des mannequins portant des masques en tissus, et un défilé sans musique ce qui nous permettaient de se concentrer sur les messages de l’artiste. Comme si on a assisté à une manifestation artistique «  Art is resistance ».

Un créateur qui a défié toutes les normes et en imposant sa vision des choses : Pour une Tunisie sortie d’une révolution, le fait de regarder quelque chose de nouveau, si libre et si  inattendu peut parfois être  dérangeant  surtout pour  un peuple qui n’est pas habitué à voir tant de liberté d’expression.

On a trouvé ça Époustouflant …

Crédit photos: Oleysa Okuneva

naco-2

 

Sultana by Fatma Soltani :

Pour terminer le deuxième jour en beauté, la Marque SOLTANA qui a défilé aussi sur le runway de la Fashion Week de Dubaï, a su charmer son audience en Tunisie. Sa collection était une série de robes de soirée et de cocktails, une touche de Cannes au cœur de Tunis. Des créations ornées de strass, mousseline de soie c’était l’élégance à la Fashion Week . On ne peut omettre par contre le mauvais choix de la musique qui n’était point cohérent avec la collection.

C’est peut être un détail, me diriez-vous ?  Mais quand on mixe du hip hop avec la couture, ça ne donne pas quelque chose de très charmant.

Crédit photos: AHD SMEI

DAY 4:

Mademoiselle Hecy :                                                                                                                                      

Le quatrième jour, a débuté avec un défilé très attendu de celui de Mademoiselle Hecy, les jeunes créatrices  Hend Gasmi et Cyrine Faillon  ont insufflé un véritable vent de fraîcheur à travers leur collection sous le thème «  Behind the Savannah ». Une collection qui représente la femme Hecy  qui est une femme moderne et en quête de confort. Les créatrices, ont travaillé sur des coupes évasées, longues et courtes. Elles ont opté pour des couleurs pâles  notamment le rose saumon, le blanc, le jaune et le bleu, des couleurs en harmonie  et des tissus fluides avec une touche de transparence sur quelques pièces ainsi que des imprimés qui reflétaient leurs démarches d’artistes.

Crédit photos: AHD SMEI

Braim Klei :

La clôture de la Fashion Week a été assurée par  le jeune designer Braim Klei, et c’était une apothéose. Une collection au style épuré qui  reflète parfaitement son identité artistique.  Le mouvement anti-fashion et l’underground sont des concepts qu’il a choisi d’adopter pour sa stimulation créative. Pour sa nouvelle collection, Braim habitué à la couleur  noir, a ajouté deux couleurs : Le blanc et le bleu. Sa collection destinée aux femmes se composait de robes structurées, des combinaisons, des motifs géométriques et des matières différentes à chaque fois. Un vrai travail de recherche ! Le choix de la matière est toujours structuré avec ce jeune créateur, il n’oublie pas sa touche ni son inspiration. Il est pragmatique, cohérent…

Les mannequins aux cheveux crépus ont joué parfaitement le jeu. La vision de Braim Klei est vers une  révolution du secteur de la mode en Tunisie victime du plagiat et de manque de créativité.

 

Pour ceux ou celles qui vénèrent la mode, la Fashion Week est l’un des événements les plus cultes de l’année : Designers, photographes, média, célébrités, c’est là où tout le monde se réunit pour découvrir les nouvelles tendances et les nouvelles  collections. Pour les invités c’est aussi l’occasion de faire revivre la Fashionista qui est en eux : Malheureusement côtés style c’était plutôt du bling bling et du make up prononcé, ou l’on ne voyait pas la vraie image de la mode et  du street style.

 

Amani Ghalleb

Meriem Aouadi

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s